Les zoonoses

LES ZOONOSES

On appelle zoonose toute maladie infectieuse et contagieuse commune à l’homme et à l’animal.

Une zoonose (du grec zôon, « animal » et nosos, « maladie ») est une maladie animale, microbienne ou parasitaire, qui se transmet de l’animal à l’homme et vice versa.

Le terme de zoonose regroupe en fait 2 modalités différentes de transmission :

• Une anthropozoonose qui est une maladie transmise de l’homme à l’animal
• Une zooanthroponose qui est une maladie transmise de l’animal à l’homme

Les affections transmises à l’homme par le furet sont nombreuses. La contamination de l’homme se fait le plus souvent par contact direct avec l’animal mais peut aussi se faire de manière indirecte, par contact avec des matières fécales, par morsures ou griffures…

Attention, il est peu probable que votre furet vous rende malade car il est élevé dans des conditions sanitaires à l’abri des infections.

Si vous avez des doutes concernant votre état de santé ou celui de votre furet,
n’hésitez pas à consulter votre médecin et/ou votre vétérinaire.

Quelles sont-elles?

Les puces
Elles viennent uniquement sur l’humain pour le piquer pour ensuite retourner chez l’animal. Elles peuvent tout de même causer des dégâts (perte de poils, irritation, démangeaison…)

La Salmonellose
La transmission à l’homme par la salmonellose est relativement rare. Cependant, le risque est réel. Le furet se contamine le plus souvent par son alimentation (viande crue et sous-produits carnés), et développe des symptômes de gastro-entérite hémorragique (vomissements et diarrhées accompagnés de sang).

La Tuberculose
L’origine de la tuberculose chez le furet est alimentaire, et les symptômes observés sont la diarrhée, la léthargie et un amaigrissement.

La Campylobactériose
C’est une maladie qui touche essentiellement les jeunes furets. Les symptômes sont là encore ceux d’une gastro-entérite sévère.

La grippe
Le furet est contaminé par voie respiratoire, souvent par contact avec un humain porteur du virus de la grippe. La maladie se traduit comme chez l’homme par de la fièvre, des éternuements, de la toux, des écoulements nasaux et oculaires, de la léthargie, un manque d’appétit et parfois de la diarrhée. On observe parfois des infections bactériennes secondaires pouvant atteindre l’appareil respiratoire profond (pneumonies). Mais en règle générale, la guérison intervient spontanément en quelques jours.

La Rage
La rage chez le furet reste exceptionnelle. Quelques rares cas ont été répertoriés aux Etats-Unis. Néanmoins, la vaccination antirabique est vivement conseillée car elle reste la meilleure prévention : elle est d’ailleurs obligatoire dans certains cas précis (voyages à l’étranger, dans les DOM TOM ou en Corse, dans les départements officiellement infectés par la rage, pour les expositions, les séjours en camping…). C’est une maladie qui, une fois les symptômes déclarés, est systématiquement mortelle pour l’animal comme pour l’homme. La transmission se fait par morsure, griffure ou salive.

La Cryptosporidiose
C’est une maladie touchant les jeunes furets, mais dont les symptômes passent le plus souvent inaperçus. Il s’agit d’un parasite microscopique unicellulaire (un protozoaire appelé Cryptosporidium sp) qui peut être transmis à l’homme par contact direct avec l’animal, provoquant une gastro-entérite.

La Gale sarcoptique
C’est une maladie de la peau liée à la présence d’un acarien microscopique dans l’épaisseur de l’épiderme : Sarcoptes scabiei. Chez le furet, les lésions sont localisées à la tête et à l’extrémité des membres. L’animal se gratte furieusement, des croûtes apparaissent ainsi que des chutes de poils.

La gale auriculaire
La gale auriculaire est due à des Otodectes cynotis et se traduit par une otite avec un cerumen brun et sec. Les démangeaisons sont importantes. L’otite peut se compliquer d’infections. Chez l’homme, ces acariens provoquent du prurit, de l’érythème et l’apparition de petites papules.

La Teigne
Il s’agit d’une maladie de peau liée à la présence d’un champignon : c’est ce que l’on appelle une affection fongique. Les agents responsables sont le plus souvent Microsporum canis et Trichophyton mentgrophytes. Les lésions se présentent sous forme de plages de peau sans poils, circulaires, parfois croûteuses et enflammées.

Vous pouvez également lire la fiche sur les parasites que nous avons créé.

On y parle des vers que l’humain et le furet peuvent contracter comme le ver du coeur (dirofilaria immitis), le ver intestinal (dypilidium caninum), le ver rond (taxacara sp), le ver à crochet (ancylostoma caninum), les mites d’oreilles.

Source : Manon Tremblay livre le Furet
http://vetonline.monfidelami.com

Quelques précautions à prendre :

Afin de diminuer les risques de contamination si maladie il y a, certaines règles d’hygiène doivent être considérées en tout temps.

Il faut :

• Toujours se laver les mains après avoir touché un animal et surtout avant de manger, de se brosser les dents, de mettre des lentilles, de fumer….
• Ne pas permettre à l’animal de lécher le visage, la bouche et si vous êtes blessé, ne pas le laisser lécher.vos plaies.
• Éviter tout contact avec les excréments, l’urine et le sang de l’animal. Mettez des gants pour changer la litière.
• Les animaux ne doivent pas avoir accès à la cuisine, aux endroits où sont entreposés et servis les aliments.
• En cas de morsures, griffures ou lorsque de la salive est en contact avec une plaie, il est recommandé de nettoyer la lésion immédiatement avec de l’eau, de la désinfecter avec un antiseptique et de consulter un médecin.

Source : http://www.zootherapiequebec.ca/