Généralités

 

Vous avez décidé de partir en vacances …

ouraganTrois solutions s’offrent à vous quant à votre petit compagnon :

  • vous l’emmenez avec vous ;
  • vous lui trouvez une personne de confiance pour gardiennage à domicile;
  • vous lui offrez un séjour dans une pension pour furet.

Non seulement le choix est difficile, mais certaines options vous imposeront des préparatifs parfois assez importants … autant s’y prendre à temps !

Vous l’emmenez avec vous

Si vous voyagez av
ec lui, le transport du furet nécessite quelques précautions avant le départ, durant le voyage, et aussi à l’arrivée, pour que tout se passe au mieux, pour lui comme pour vous.

Avant le départ

Comme pour tout animal domestique, emmener son furet en voyage demande un minimum de préparation et de précautions :

  • assurez-vous que le lieu de villégiature qui vous accueille accepte les furets ;
  • assurez-vous qu’il y a un vétérinaire spécialisé proche de votre lieu de villégiature ;
  • renseignez-vous auprès de la compagnie de transport éventuelle sur leurs exigences en matière de transport d’animaux;

De plus, si vous partez à l’étranger, rappelez-vous également que votre compagnon doit :

  • être pucé et vacciné (surtout contre la rage)
  • posséder un carnet de santé à jour de ses vaccinations et un passeport européen.
  • être accompagné d’une autorisation de sortie du territoire.

Attention : Renseignez-vous bien sur les exigences sanitaires et les documents exigés par le pays d’accueil, car ils peuvent être différents d’un pays à l’autre. Le mieux est de vous informer auprès de l’ambassade du pays où vous vous rendez. Sachez également que certains documents doivent parfois être validés par des organismes compétents
vacances1

 

Le moyen de transport

Le moyen de transport le plus adéquat reste la voiture car elle vous laisse libre de faire des pauses quand bon vous semble, qui vous permettront de nourrir et donner à boire à votre furet. Il pourra également se dégourdir les jambes si vous le tenez en laisse.

Si vous avez néanmoins choisi le train ou l’avion, renseignez-vous auprès de la compagnie choisie sur les conditions et les tarifs de transport du furet.

 

La cage de transport et autres accessoires

Pour transporter votre furet, vous aurez besoin d’accessoires indispensables :

  • une cage de transport ;
  • un biberon d’eau ;
  • un récipient et une provision suffisante de nourriture ;
  • un bac à litière et sa garniture ;

La cage de transport devra être :

  • solide et équipée de bonnes fermetures;
  • facile à nettoyer ;
  • garnie de chiffons ou de vêtements usagés assurant le confort ;
  • assez spacieuse pour que votre furet s’y sente bien et que vous puissiez y placer sa litière.

Remarque : lors du voyage, il est recommandé de ne pas laisser de récipients d’eau car ils pourraient se renverser, et mouiller ou salir son petit coin douillet … cependant, vous pouvez assurer un minimum de fraîcheur dans la cage en y plaçant des petits sacs réfrigérants enveloppés d’un linge.

A l’arrivée

Le voyage ayant déjà été long et pénible pour votre furet qui a dû rester dans sa cage sans bouger : promenez-le un peu en laisse dès votre arrivée afin qu’il puisse se dégourdir les pattes.

Inspectez ensuite attentivement votre nouveau lieu de vacances pour vérifier qu’il est suffisamment sécurisé pour prévenir les accidents et autres évasions.

Enfin, sachez que votre furet risque d’être perturbé par ce nouvel environnement, vous devrez donc prendre le temps de l’habituer à sa nouvelle demeure. Pour faciliter la chose, tâchez de le loger :

  • dans une pièce aussi calme et aussi fraîche que possible ;
  • dans sa cage habituelle, où il retrouvera ses odeurs et ses habitudes rapidement ;
  • dans sa cage de transport, que vous aurez aménagée au mieux pour qu’il s’y sente bien et en sécurité.

Conseils : Prévoyez un collier ou un harnais équipé d’une médaille avec vos coordonnées dont vous équiperez le furet. Ce sera fort utile si vous le perdez par inadvertance.

Laissez-lui un peu de liberté dans l’espace qui lui est dédié (vous pouvez aussi prévoir un parc qui lui servira d’espace de jeux).

Prévoyez de grandes promenades pour qu’il se fatigue un peu et dorme beaucoup.

Vous connaissez une personne de confiance

Si vous avez la chance d’avoir, dans votre entourage, une personne qui accepte de s’occuper de votre petit mustélidé pendant votre séjour en vacances, sachez que c’est la solution la moins stressante pour votre animal. En effet, il pourra rester dans son habitat habituel et gardera tous ses repères, excepté celui de votre présence!

Si cette personne n’est pas familiarisée avec les furets, invitez-la à plusieurs reprises afin qu’elle fasse connaissance avec votre ou vos p
etit(s) monstre(s).

Par ailleurs, il vous faudra prévoir de fournir à votre furet-sitter:

  • des instructions écrites sur ce qu’il y a lieu de faire (mode et fréquence de nettoyage de la cage, nombre et durée des sorties surveillées dans la maison, …)
  • le matériel dont elle a besoin pour choyer votre animal (friandises, nourriture et litière en quantité suffisante) ;
  • un moyen de rappel sur le fait que votre furet a besoin d’une eau propre en permanence ;
  • l’adresse de votre vétérinaire attitré et le ou les carnet(s) de santé de(s) furet(s) en cas de nécessité.

Vous le placez dans une pension pour furetabandon

Afin d’éviter tout tracas de dernière minute, renseignez-vous suffisamment à temps sur la disponibilité des places, les conditions à remplir et les prix pratiqués par le refuge.

N’oubliez pas que le refuge vous réclamera également le carnet de santé de votre petit protégé prouvant qu’il est à jour de vaccinations.

 

Comments are closed