L’habitat

 

En aménageant l’espace vital de votre furet, vous devez avoir comme objectif de lui offrir une bonne qualité de vie et de rendre ses quartiers confortables, sécuritaires et attrayants.

La cage idéale doit être spacieuse et à l’épreuve des escapades. Le furet possède un talent exceptionnel, celui de s’évader facilement. Il pourrait ouvrir la porte de sa cage, si elle n’est pas munie d’une fermeture adéquate renforcée de mousquetons
cage

Installez la cage de votre furet dans le salon ou la salle de séjour. Évitez la proximité des portes en raison des courants d’air et de brusques changements de température. Évitez aussi les pièces d’eau telles que cuisine et salle de bain, car si votre furet s’y aventure, il risquerait de se noyer (évier, cuvette des WC, …).

Un furet peut supporter une température stable allant de 4°C à 27°C, s’il a eu la chance de s’adapter graduellement.

Le furet ne tolère pas bien les températures de plus de 30°C, surtout avec un taux d’humidité accablant.

Placez un bac à litière en plastique dans la cage, à l’endroit choisi par le furet.

Différentes litières peuvent être utilisées : maïs concassé (corn-cob), litière végétale (Chatoune), papier journal, papier recyclé compressé.

N’oubliez pas de lui aménager un coin pour dormir, soit en plaçant un hamac, un tunnel en tissu ou encore en petit lit fait avec un vieux pull, un tee-shirt ou encore une couverture.

Comment faire de sa maison un lieu sûr ?

Le furet ne doit pas constamment être enfermé dans une cage, même si elle est spacieuse et avec pleins de jouets. Donnez-lui quelques heures de liberté pour lui permettre de se défouler et de jouer avec vous.

MAIS, une multitude de dangers guette votre furet dans la maison.

Vous serez étonné de constater avec quelle facilité il réussit à se placer dans des situations périlleuses car il est irrésistiblement attiré par les petits conduits et les espaces restreints. De plus, comme il est régulièrement transporter dans les bras de ses maîtres, il ne craint pas la hauteur et peut, de ce fait, sauter d’endroits élevés.

Il est important que votre demeure soit sécuritaire. Inspectez-la en vous mettant à la hauteur du furet, c’est-à-dire au niveau du sol et anticipez la conduite de votre animal.

Ne sous-estimez jamais ce qu’un furet peut faire. Soyez vigilant et ne le perdez jamais de vue lorsqu’il est en liberté dans la maison. Si vous ne pouvez plus le surveiller, remettez-le dans sa cage.

Voici quelques points auxquels il faut faire particulièrement attention :

Veillez à le libérer dans un lieu sûr. Inspectez la pièce avant afin d’éliminer tous les dangers et les risques d’évasion possible.

Les premiers jours, surveillez en permanence le moindre de ses faits et gestes, de manière à vous assurer qu’il ne réussit pas à découvrir un point faible qui vous aurait échappé (Il y en a plus que nous le pensons!).

Retirez ou rendez inaccessible chaque objet risquant d’être cassé ou abîmé, faites attention à tout ce qui pourrait être avalé (objet en caoutchouc mou, rembourrage de coussin en mousse, éponges de cuisine, garnitures de casques stéréo, élastiques, lacets de chaussures, sucettes, tétines, savon, détergent, paquets de cigarettes, médicaments, eau de javel…)

Inspectez la moindre ouverture ou tout espace où le furet pourrait s’introduire sans être facile à récupérer en regard de ses faibles dimensions et de  son aptitude à se glisser dans des endroits exigus. Faicody et weekytes attention aux trous dans les murs qui laissent passer des tuyaux et à l’espace vide sous les appareils électroménagers et les meubles.

Il est capable d’ouvrir les tiroirs des petites armoires, il se faufile sous les coussins de fauteuils, regardez avant de vous asseoir, bloquez l’accès aux fenêtres, balcons et terrasses.

Les fils électriques, les plantes toxiques, les sièges à bascule et les objets lourds susceptibles de se renverser et de les écraser constituent un danger.

Vérifiez toujours où se trouve votre furet avant de mettre le lave-vaisselle ou la machine à laver en route. S’il est dans les environs, soyez prudents quand vous ouvrez le frigo; il pourrait s’y trouver enfermé.

Les radiateurs où il peut se coincer la tête ou le corps sont également à tenir à l’œil car, pris de panique, il peut s’y coincer davantage et risquer l’étouffement.

Il adore creuser dans les pots de fleurs. Pour ne pas qu’ils les abîment, disposez des petites pierres ou un grillage métallique sur la terre.

Lorsque le furet sera fatigué ou que vous ne savez plus vous en occuper, replacez-le dans sa cage, il y sera en sécurité.

Avec le temps, vous éprouverez moins d’inquiétude et son comportement n’aura plus de secret pour vous. Vous l’autoriserez à dormir où bon lui semble, mais faites toujours attention aux sécurités car au moindre oubli, gare aux bêtises.

 

Comments are closed