L’alimentation

 

Mais que peux bien manger ce petit carnivore ?bouba

(Eh  oui ce n’est pas un rongeur !!)

Le furet est un carnivore strict, c’est-à-dire que son alimentation doit être d’origine animale uniquement.

Son système digestif est court (environ la moitié de celui du chat) et sa digestion est rapide (3 à 4 heures chez l’adulte et 1 ou 2 heures chez le fureton).

L’alimentation doit être riche en bons éléments nutritifs, bien digestibles et d’excellente qualité.

Il existe deux types de nourriture : les croquettes et la viande

Les croquettes :

Choisissez bien les croquettes de votre furet. Apprenez à lire et à interpréter correctement les étiquettes en vous concentrant sur la liste des ingrédients et l’analyse garantie du produit.

Trois éléments principaux doivent retenir votre attention :

– Les protéines : un minimum de 30% à 60% de protéines est idéal pour un furet adulte. Un minimum de 35% est requis pour les individus en reproduction. Toutefois, veillez à ce que croquettes que vous choisirez ne contiennent que des protéines d’origine animale et non végétale, car le furet assimile difficilement ces dernières. De plus les protéines d’origine végétale lui occasionnent souvent des gastro-entérites.

– Les matières grasses (lipides et glucides) : un minimum de 18% à 22% de matières grasses est adéquat (22% à 25 % est recommandé pour la reproduction). Elles doivent également être d’origine animale.

– Les fibres : la nourriture de notre petit protégé doit être très faible en fibres (moins de 2%). En effet, le furet tolère très mal les fibres, qui lui donnent souvent la diarrhée.

En vente à la boutique du refuge

Préférez des croquettes d’excellente qualité conçues spécialement pour les furets comme les croquettes James Wellbeloved, Marshall ou les Totally Ferret vendues dans certaines animaleries et dans les refuges pour furets.

Si vous ne pouvez vous en procurer, essayez les croquettes au poulet pour chatons ou chats adultes (en fonction de l’â
ge de votre furet)
de la marque Hills de Royal Canin vendues par votre vétérinaire ou dans certaines animaleries.

Les croquettes pour chiens sont à bannir car elles ne répondent pas aux besoins nutritionnels du furet. En effet, elles sont moins riches en protéines animales et beaucoup trop riches en fibres et en protéines végétales. Elles provoquent aussi une carences en taurine, acide aminé limitant les problèmes cardiaques chez le furet comme chez le chat.

A noter : le furet doit avoir accès à de l’eau fraîche en tout temps surtout lorsqu’il est nourri avec des éléments secs comme les croquettes.

Selon sa personnalité, il préférera boire au biberon ou dans un bol. A vous de déterminer sa préférence.

La viande :

Si vous choisissez de donner de la viande à votre furet, il faut savoir que votre petit compagnon ne sera pas plus agressif qu’un furet nourrit aux croquettes.

En matière de viande, deux possibilités s’offriront à vous: le BARF ou l’alimentation naturelle

L’alimentation BARF (Bone and Raw Food ou os et viande)

Le BARF est une nourriture exclusivement à base de viande.

Il faut cependant faire attention car ce type d’alimentation peut provoquer des carences chez notre petit ami. En effet, dans son milieu naturel, le furet dévore ses proies en entier (plume, peau, os, muscle, chair…) ce qui couvre l’ensemble de ses besoins alimentaires.

A savoir ! : une alimentation trop riche en poissons et en oeufs crus génère une carence en thiamine qui peut provoquer de la léthargie et anorexie entre autres.

L’alimentation naturelle

Dans leur milieu naturel, les petits carnivores comme le furet se nourrissent de petites proies, comme des poussins, des petits rongeurs, des grenouilles, etc., ingérant leur proie en entier.

Ce type d’alimentation convient donc parfaitement au furet ; de plus, elle est entièrement naturelle.mes fufus

Si vous souhaitez nourrir votre furet avec des animaux vivants ou morts, il vous faudra trouver et contacter des fournisseurs approvisionnant des zoos ou des fauconneries.

Certaines animaleries proposent également des petits animaux congelés à la vente.

Quelles sont les friandises autorisées pour mon petit poilu ?

Une friandise de temps en temps, cela ne peut pas faire de mal !

  • – le jaune d’œuf cru
  • – un morceau de banane
  • – le melon
  • – le concombre épluché
  • – les raisins secs
  • – le blanc de poulet
  • – le foie de volaille

seront en général acceptés avec contentement mais devront rester des friandises et pas un repas principal.

Vous pourrez aussi trouver des friandises conçues spécifiquement pour votre furet, telles que les Bandit’s Ferret ou encore les 8in1 ferret bites en vente au refuge.

friandises

En vente à la boutique du refuge

Et en matière de vitamines ? 

Certaines pâtes vitaminées comme le ferretvite et le ferretone (ou furo-vite et furo-tone) peuvent être proposée au furet pour lui assurer un beau pelage, pour le tenir en forme ou lorsqu’il est en convalescence.

ferretvite

ferretone

 

 

En vente à la boutique du refuge

 

 

Ce qui est Interdit

 Le chocolat (la théobromine contenue dans le chocolat est un poison mortel pour le furet)

Les aliments pour chien (voir précédemment)

Les aliments trop salés ou trop sucrés

Ainsi que sucreries – pain – alcool – fruits secs – oignons – café – produits laitiers.

 

 

 

L’habitat

 

En aménageant l’espace vital de votre furet, vous devez avoir comme objectif de lui offrir une bonne qualité de vie et de rendre ses quartiers confortables, sécuritaires et attrayants.

La cage idéale doit être spacieuse et à l’épreuve des escapades. Le furet possède un talent exceptionnel, celui de s’évader facilement. Il pourrait ouvrir la porte de sa cage, si elle n’est pas munie d’une fermeture adéquate renforcée de mousquetons
cage

Installez la cage de votre furet dans le salon ou la salle de séjour. Évitez la proximité des portes en raison des courants d’air et de brusques changements de température. Évitez aussi les pièces d’eau telles que cuisine et salle de bain, car si votre furet s’y aventure, il risquerait de se noyer (évier, cuvette des WC, …).

Un furet peut supporter une température stable allant de 4°C à 27°C, s’il a eu la chance de s’adapter graduellement.

Le furet ne tolère pas bien les températures de plus de 30°C, surtout avec un taux d’humidité accablant.

Placez un bac à litière en plastique dans la cage, à l’endroit choisi par le furet.

Différentes litières peuvent être utilisées : maïs concassé (corn-cob), litière végétale (Chatoune), papier journal, papier recyclé compressé.

N’oubliez pas de lui aménager un coin pour dormir, soit en plaçant un hamac, un tunnel en tissu ou encore en petit lit fait avec un vieux pull, un tee-shirt ou encore une couverture.

Comment faire de sa maison un lieu sûr ?

Le furet ne doit pas constamment être enfermé dans une cage, même si elle est spacieuse et avec pleins de jouets. Donnez-lui quelques heures de liberté pour lui permettre de se défouler et de jouer avec vous.

MAIS, une multitude de dangers guette votre furet dans la maison.

Vous serez étonné de constater avec quelle facilité il réussit à se placer dans des situations périlleuses car il est irrésistiblement attiré par les petits conduits et les espaces restreints. De plus, comme il est régulièrement transporter dans les bras de ses maîtres, il ne craint pas la hauteur et peut, de ce fait, sauter d’endroits élevés.

Il est important que votre demeure soit sécuritaire. Inspectez-la en vous mettant à la hauteur du furet, c’est-à-dire au niveau du sol et anticipez la conduite de votre animal.

Ne sous-estimez jamais ce qu’un furet peut faire. Soyez vigilant et ne le perdez jamais de vue lorsqu’il est en liberté dans la maison. Si vous ne pouvez plus le surveiller, remettez-le dans sa cage.

Voici quelques points auxquels il faut faire particulièrement attention :

Veillez à le libérer dans un lieu sûr. Inspectez la pièce avant afin d’éliminer tous les dangers et les risques d’évasion possible.

Les premiers jours, surveillez en permanence le moindre de ses faits et gestes, de manière à vous assurer qu’il ne réussit pas à découvrir un point faible qui vous aurait échappé (Il y en a plus que nous le pensons!).

Retirez ou rendez inaccessible chaque objet risquant d’être cassé ou abîmé, faites attention à tout ce qui pourrait être avalé (objet en caoutchouc mou, rembourrage de coussin en mousse, éponges de cuisine, garnitures de casques stéréo, élastiques, lacets de chaussures, sucettes, tétines, savon, détergent, paquets de cigarettes, médicaments, eau de javel…)

Inspectez la moindre ouverture ou tout espace où le furet pourrait s’introduire sans être facile à récupérer en regard de ses faibles dimensions et de  son aptitude à se glisser dans des endroits exigus. Faicody et weekytes attention aux trous dans les murs qui laissent passer des tuyaux et à l’espace vide sous les appareils électroménagers et les meubles.

Il est capable d’ouvrir les tiroirs des petites armoires, il se faufile sous les coussins de fauteuils, regardez avant de vous asseoir, bloquez l’accès aux fenêtres, balcons et terrasses.

Les fils électriques, les plantes toxiques, les sièges à bascule et les objets lourds susceptibles de se renverser et de les écraser constituent un danger.

Vérifiez toujours où se trouve votre furet avant de mettre le lave-vaisselle ou la machine à laver en route. S’il est dans les environs, soyez prudents quand vous ouvrez le frigo; il pourrait s’y trouver enfermé.

Les radiateurs où il peut se coincer la tête ou le corps sont également à tenir à l’œil car, pris de panique, il peut s’y coincer davantage et risquer l’étouffement.

Il adore creuser dans les pots de fleurs. Pour ne pas qu’ils les abîment, disposez des petites pierres ou un grillage métallique sur la terre.

Lorsque le furet sera fatigué ou que vous ne savez plus vous en occuper, replacez-le dans sa cage, il y sera en sécurité.

Avec le temps, vous éprouverez moins d’inquiétude et son comportement n’aura plus de secret pour vous. Vous l’autoriserez à dormir où bon lui semble, mais faites toujours attention aux sécurités car au moindre oubli, gare aux bêtises.

 

L’odeur du furet

 

Les glandes sébacées

Le furet dégage en permanence une odeur musquée qui n’est pas forcément appréciée par tout un chacun.

Chaque furet a sa propre odeur, sorte de carte d’identité grâce à laquelle ses congénères pourront le reconnaître et se renseigner sur lui (son sexe, son état de reproduction…).

Cette odeur provient essentiellement des glandes sébacées recouvrant son corps qui fabriquent un sébum servant, notamment, à protéger la peau et le poil de l’animal.

Les furets mâles présentent une senteur plus forte que celle des femelles qui s’explique par le fait qu’ils doivent protéger leur territoire contre  les autres mâles et, parallèlement, attirer les furettes prêtes à l’accouplement. De plus lors du rut, ils marquent leur territoire avec leur urine très odorante qui imbibe leur bas-ventre et augmente encore leur odeur corporelle.

Les furetons, pour leur part, dégagent également une odeur très forte qui sert de répulsif face aux prédateurs.

Les glandes anales

Le furet dispose également de glandes anales.

Il s’agit de deux formations glandulaires situées de part et d´autre de l´anus. Elles contiennent en permanence un liquide jaunâtre et malodorant que l’animal peut vider à volonté par le canal excréteur qui débouche dans l´anus.

 glandes

Bien qu’elles n’aient aucune fonction vitale, ces glandes servent de moyen de défense et de communication. En effet, l’odeur répugnante qu’elles répandent permet au furet de repousser un agresseur potentiel. Elle permet aussi à notre petit ami de signaler le stress, la contrariété ou la souffrance.

L’odeur dégagée à ces occasions n’a rien à voir avec l’odeur habituelle du furet. Elle ne subsiste que de manière éphémère et ne justifie donc en rien l’ablation des glandes anales.

D’ailleurs, depuis le 1er mai 2004, la Convention Européenne pour la protection des animaux de compagnie a rendu l’ablation des glandes anales illégale !

En effet, cette intervention n’est d’aucune utilité pour le furet car:

  • Pour le furet, les glandes anales sont un moyen de communication
  • En « déglandant » votre furet, vous le mutilez
  • Cela ne réduira en rien son odeur. Seule la castration produira cet effet
  • Il n’utilise ses glandes anales que par peur, rage ou douleur

Même si votre vétérinaire prétend qu’il faut retirer les glandes anales, c’est FAUX, dites-lui de se renseigner auprès de l’Ordre des Vétérinaires.

Une seule raison médicale autorise l’ablation de ces glandes : si votre furet est victime d’une infection des glandes anales ou d’une tumeur !

Comment atténuer son odeur ?

Une bonne hygiène permettra de diminuer l’odeur du furet.

Un nettoyage régulier des endroits de repos (panier, hamac.) est recommandé. En effet le sébum sécrété par l’animal pénètre dans les tissus. L’animal se reposant dans ces derniers s’imprègne du sébum qui s’y est déposée et la boucle est bouclée !

Par ailleurs, la castration du mâle diminuera fortement son odeur en stoppant le rut.

A noter : Il est faux de croire que des bains réguliers enlèveront l’odeur du furet, que du contraire ! En nettoyant trop souvent votre protégé, cela va inciter ses glandes sébacées à sécréter davantage de sébum afin de remplacer la protection retirée lors du nettoyage.

 

Les 5 sens

 

On l’aime, on le caresse, on le cajole, mais sait-on vraiment qui est-il ? Assis à vos côtés, réclamant des caresses, votre furet n’est pas seulement un animal de compagnie…

La vue

Le furet est un prédateur, ses yeux sont placés à l’avant du crâne. Son champ de vision lui permet de repérer ses éventuelles proies. Il n’a pas vraiment une bonne vision, ce qui peut parfois s’avérer dangereux pour lui. Sa vue est moins développée que son ouïe ou son odorat.
babouille

Il écoute et flaire beaucoup plus qu’il n’observe son environnement lorsqu’il chasse ou explore les recoins de la maison. Il est doté d’une curiosité sans limite mais son acuité visuelle est mauvaise et il ne voit pas clairement les objets éloignés.

La vision du furet albinos est un peu moins bonne que celle des autres furets mais ils ne sont pas aveugles pour autant.

Le goût

Le furet à une alimentation stricte. C’est un carnivore, on peut lui donner de la viande sous forme de croquettes spécifiques ou sous forme de proies.

Le fureton s’imprègne du goût et de la nourriture de sa mère surtout les 3 premiers mois de sa vie et il y restera attaché. A partir de 4 mois, ses préférences sont bien établies.

Une fois adulte, si on essaye de modifier son alimentation, il aura du mal à accepter ce nouveau goût qu’il ne connaît pas et pourra refuser de manger, ce qui peut être dommageable pour sa santé car il a un transit court. Il n’a donc pas de beaucoup de réserve et doit s’alimenter plusieurs fois sur la journée.

Il n’est pas indiqué de changer la nourriture de votre furet du jour au lendemain, si vous le confiez à un proche ou si vous le mettez en pension, préparez lui un petit sachet avec sa nourriture habituelle, afin d’éviter une transition trop rapide.

L’ouïe

Le furet a une ouïe très sensible malgré les apparences car vous aurez l’impression qu’il ne vous entend pas quand vous l’appelez. Tout simplement, s’il ne répond pas à vos appels, c’est généralement parce qu’il est trop occupé pour vous accorder son attention.

Il entend les moindres bruits et les localise facilement.

Mais il y a toujours une exception à la règle et certains furets sont vraiment sourds ce qui est souvent le cas des furets dits «flamme» avec une bande blanche au milieu de la tête.

Par contre les furets albinos ont vraiment l’ouïe moins développée.

L’odoratbabouille 11.11.2009 (2)

L’odorat lui permet de situer facilement sa nourriture, sa cage, ou simplement ses amis humains. De ce fait le furet a très souvent le nez au ras du sol et est en contact permanent avec la poussière ce qui peut lui occasionner des crises d’éternuements.

Si votre furet éternue souvent et à répétition, essayez de situer l’endroit ou l’objet qui déclenche ces crises afin d’y remédier.

Ne négligez pas les éternuements, ils peuvent également cacher une maladie. Il est donc important de repérer dans quel contexte votre furet éternue pour en discuter avec votre vétérinaire le cas échéant.

Le toucher

Les vibrisses du furet jouent un rôle dans les transmissions des sensations tactiles. Attention ne coupez pas celles-ci, elles représentent un facteur essentiel pour la locomotion de votre petit compagnon!

La dentition

dentition

 

Le fureton vient au monde sans dents.

Les dents décidues ou dents de lait pousseront après 20 à 28 jours.

Le jeune furet possède 30 dents de laits qui tomberont pour laisser la place aux dents définitives.

Les dents permanentes (adultes) apparaîtront entre le 46ème et 74ème jour.

 

Le furet adulte possède 34 dents :

  • 6 incisives inférieures
  • 6 incisives supérieures
  • 2 canines inférieures
  • 2 canines supérieures
  • 6 prémolaires inférieures
  • 6 prémolaires supérieures
  • 4 molaires inférieures
  • 2 molaires supérieures

 


Estimer l’âge du furet grâce aux dents :

Au fil du temps, les dents du furet changent, ce qui permet de définir l’âge approximatif de ceux qui nous sont confiés sans information ou qui ont été abandonnés.

dentitionLes critères ci-dessous sont assez fiables, mais il faudra également tenir compte de l’alimentation donnée et des accidents domestiques (risque de dents cassées ou abîmées) qui peuvent avoir une influence sur l’évolution des dents.

  • Quelques jours : les dents sont d’un blanc pur. Elles sont petites et très pointues.
  • Moins de 1 mois : la dentition est blanche et les canines sont opaques.
  • Moins de 1 an : le bout des canines est légèrement transparent sur quelques mm.
  • Moins de 2 ans : la dentition prend une teinte ivoire.
  • Moins de 3 ans : la structure interne des canines est visible au niveau de leur pointe.
  • Moins de 4 ans : les canines sont légèrement transparentes sur toute leur longueur. Un reflet jaunâtre couvre toute la dent.

 

 

L’anatomie

Le système squelettique

 

Le furet est très flexible, sa colonne vertébrale est souple et lui permet de se retourner à 180° dans un endroit étroit.

Il peut se faufiler dans le moindre petit trou. Souvent si la tête passe, le corps suit.

Le furet subit une variation de poids saisonnière : en automne, il grossit et au printemps, il maigrit. Ce cycle normal peut faire varier jusque 10% à 15 % du poids du furet surtout pour les furets entiers. (Au delà, consultez votre vétérinaire)

 

squelette

 

Le langage du furet

 

Le furet à un langage bien précis, de par sa façon de faire du bruit, il vous communique son état de bien être ou de mal être …

Voici un petit descriptif :

Caquètement (« poutpoutpout») : Vocalise émise lorsqu’il est excité ou heureux. Par exemple : lorsqu’il découvre un nouvel endroit ou lorsqu’il joue avec un de ses congénères ou même vous.

Feulement (il siffle ou crache): Son émis lorsqu’il est frustré, stressé, fâché ou quand il se bat avec un autre furet. Si vous l’embêtez, il vous le fera comprendre par ce comportement.

Cri aigu et perçant : Cri émis lorsqu’il souffre ou qu’il est effrayé à l’extrême. Il peut produire ce son lors de bagarres très violentes avec ses semblables.

gueule

Gémissement et pleurnichement : Son émis par les jeunes furets qui sont excités.

Sautillement (ou « danse ») : Quand le furet joue et qu’il est content, il lui arrive souvent de sautiller sur place en faisant le dos rond et en vocalisant.

Tremblements : Le furet tremble au réveil afin d’augmenter la température de son corps.

Vidage des glandes anales (déglandage) : Ce petit désagrément peut se produire quand le furet est stressé, en colère, qu’il a peur ou qu’il est malade.

Queue en sapin : Soumis à une forte tension, le furet peut faire gonfler sa queue et hérisser tous les poils de son corps pour paraître plus effrayant. Il agit également de la sorte par grand froid afin de piéger la chaleur de son corps entre ses poils

Il balance la queue : Il lui arrive d’agiter très rapidement la queue lorsqu’il se trouve à l’entrée d’un tube ou d’un tunnel. Cela dénote son intérêt et son excitation pour ces accessoires indispensables au jeu.

Il se met à plat ventre sur le sol : Pourquoi fait-il cela ? Bonne question, il lui arrive de courir, de jouer pour ensuite s’arrêter net et adopter cette position pendant 5 minutes puis repartir à ses occupations. Souvent nous pensons qu’il réfléchit à la prochaine bêtise à faire…

Il dort très profondément : Il a l’air d’un pantin désarticulé, on a l’impression qu’il est mort car quand on le prend, il ne réagit pas et se laisse complètement aller … Ne paniquez pas, il est profondément endormi, c’est le sommeil paradoxal du furet. Ne le réveillez surtout pas brusquement … laissez-le se réveiller de lui-même en le caressant et en lui parlant doucement par exemple